La prière du chaton

La prière du chaton

« Mon petit frère ou ma petite sœur, je n’ai pas regardé, est mort cette nuit, le 11 septembre tiens….Nous étions 6 au départ et ça va mal.

Notre maman, une chatte de cité que les gens ont foutu dehors avec nous quand nous sommes nés, a été recueillie par un gentille dame car les gamins humains de cette cité donnent à bouffer des bébés comme nous à leurs chiens.

Notre maman a été ensuite accueillie par une dame qui sauve les chats.

Elle a essayé de sauver notre maman qui a attrapé une gastro-entérite, mais cette maladie lui a coupé son lait. Depuis elle ne veut plus s’occuper de nous. On lui en veut pas à notre pauvre maman. Elle a fait ce qu’elle a pu avec nous les sextuplés. En plus elle a failli perdre la vie. Elle est devenue maigre. Donc la dame l’a éloignée de nous, pour son bien.

  

Depuis cette dame nous biberonne. Nous on n’aime pas ça mais on a faim. Et depuis quelques jours, on a attrapé la diarrhée et avec nos 300 gr, nous sommes pas bien lourds. Nous sommes déshydratés et pas bien du tout. Notre petit frère n’a pas tenu le choc cette nuit malgré le temps qu’a passé la dame à nous laver, nous réchauffer avec les bouillottes pour remplacer notre maman. Elle a tenté les médicaments mais pour notre fréro, c’était trop tard.

Ce soir il y en a un autre qui va pas bien non plus. La dame l’a vu, elle le sent ces choses là. Nous aussi mais nous, on peut pas faire grand-chose, à part tenir le coup.

Ce matin elle a pris le petit corps de notre frangin, une minuscule perle noire qui s’en est allée. Je crois que c’est pour le mettre dans la terre au chaud.

Je voudrais faire une prière : pour ne plus qu’on perde des frères et sœurs, Messieurs dames les humains, faites opérer les mamans pour ne pas qu’elles se fatiguent à faire des bébés dehors et devenir malades, seules dans des coins et perdent leurs bébés bouffés par les chiens des cités.

 

Messieurs dames les humains, faites stériliser vos chats car il y a trop de bébés qui meurent dans d’atroces conditions.

Nous on a eu la chance d’être trouvés avant d’être bouffés tout crus et tout vivants par les molosses des cités, et ensuite soignés par la dame des chats, mais tant d’autres souffrent, pleurent, nous les 5 frangins qui restent, on sent ça. On entend les pleurs….

Cessez cette souffrance.

Moi je veux plus perdre un autre frère ou une autre sœur. On se tient les uns contre les autres pour réchauffer l’autre perle noire qui va pas bien. La dame lui a donné son biberon tout à l’heure mais sa tête tenait à peine. On a tous peur pour lui.

 

Voilà la prière que je voulais faire aux humains qui liront ces quelques lignes de chatons.

Nos miaulements ne sont peut-être pas assez forts et puissants pour que tous les humains nous entendent, mais on voudrait tellement !

S’il vous plait messieurs dames….les humains, nous, on a rien demandé, on est là, c’est tout. On veut vivre…

Pensez aux autres qui n’ont pas la dame aux chats pour les réchauffer et les soigner….ces pauvres cousins n’ont pas cette chance…

S’il vous plait, écoutez ma prière de chaton. Ecoutez nos 5 prières de frangins.

Merci ! »

Un chaton parmi des milliers qui souffrent chaque année….

     Véronique FRICOT

     le 12.09.10